calamités et guerres de religion



scène de labour

L'été 1 508 fut marqué par l'apparition de la peste qui décima les populations de Saint Martin et Saint Julien. Au cours du XVIème siècle, les pauvres sont nombreux et quelques pieuses personnes font leur testament en leur faveur.

A Saint Julien, au XVIIIème siècle, existait un "domaine des pauvres" situait aux Janis, dont les revenus servaient à secourir les malheureux. Plus tard, un "bureau de bienfaisance" alimenté par de généreux donateurs fonctionne dans les deux communes selon les principes analogues.

Les guerres de religion ravagèrent le Vercors. Pris par Montbrun (protestant) repris par De Gordes (catholique) qui fait démolir les châteaux forts, de 1 573 à 1 590 le pays est sans cesse traversé par des bandes rivales, qui, sous couleur de religion, pillent et rançonnent les habitants. A la fin de cette triste période, les deux communes sont criblées de dettes, les églises en partie détruites et les villages en ruines.

Sous le bon roi Henri IV commença le relèvement, dont témoigne le vénérable tilleul de "Sully" qui orne la place de Saint Martin . Le célèbre ministre avait fait planter des quantités d'arbres, généralement destinés à ombrager les chemins du royaume qu'il avait fait remettre en état, mais plus probablement, dans le cas de Saint Martin, afin d'abriter les réunions publiques, coutume en usage au XVIème siècle. D'autres tilleuls ont été plantés à la même époque, suite à un ordre royal, notamment à Saint Jean-en-Royans et Rochechinard. Et les paysans se remirent courageusement au "labourage" et "pâturage" .

Recherche

Agenda

Le 12.11.18 14:00

EXPOSITIONS CENTENAIRE DU 11 NOVEMBRE 1918

Unanimement, les maires des communes de Rencurel, St Julien et St Martin ont demandé de ...

Archive ->

textes et illustrations fournis par :

Groupe Patrimoine du Vercors

place du tilleul
26420 St Martin en Vercors

© STMARTINENVERCORS.FR - Contact : info@stmartinenvercors.fr - Espace sécurisé
Réalisation : fingerprint.fr